Interview – Béné no Fukuoka

Béné no Fukuoka

Française installée dans la ville de Fukuoka, sur l’île de Kyûshû depuis 2012, Bénédicte Charré partage sur son blog sa vie quotidienne tout en faisant découvrir son petit bout du sud-ouest du Japon.

Quel a été le déclencheur de ta passion pour le Japon ?

Ma toute première approche a été à travers la langue que j’ai trouvée tout de suite très belle, non seulement au niveau des sons mais aussi de la mélodie. Cela m’a donné envie de l’étudier puis je me suis intéressée au pays. j’y ai ensuite voyagé et de fil en aiguille ma passion est née.

Tu es venue plusieurs fois en touriste au japon avant de t’y installer en 2012. Quel fut ton premier choc en arrivant sur le sol nippon ?

Mon premier voyage remonte à 10 ans. Je ne me souviens pas de tout, mais je crois que ce qui m’a marqué en premier c’est que tout était écrit en japonais, pas ou peu d’alphabet. Ça peut paraitre évident mais ne plus voir de lettres a été, je crois, le plus gros choc.

Une autre chose, comme beaucoup de filles de mon âge (18 ans à l’époque), je ne jurais que par Shibuya et la tour 109. J’ai forcé ma mère, qui m’accompagnait, à y aller et… j’ai été super déçue : foule immense, du bruit partout, la tour pas si extraordinaire que ça, etc…

Maintenant je crois que c’est l’endroit que j’aime le moins au Japon.

Quels sont les difficultés que tu as rencontrées pour pouvoir habiter au Japon ?

Bizarrement (ou pas), absolument aucune. Tout s’est déroulé le plus naturellement du monde, sans problème particulier que ce soit pour ma première installation en tant qu’étudiante, pour trouver un appartement ou pour faire changer mon statut de résidence. Jusqu’à présent, j’ai été plutôt chanceuse.

Au lieu de choisir une grande ville comme Tokyo, Kyoto ou Osaka, tu as décidé de t’installer à Fukuoka, sur l’île de Kyûshû. Pourquoi ce choix ?

2Mon gros coup de coeur au Japon est avant tout l’île de Kyûshû et je voulais absolument venir y vivre. J’y ai cherché une école de japonais convenant à mes critères et comme elle se trouvait à Fukuoka, j’ai foncé. Je ne connaissais pas du tout la ville donc c’était un pari risqué mais au final c’était le bon choix.

Au tout début, Tôkyô, ou plutôt sa banlieue, faisait partie des villes que j’envisageais mais j’ai de moins en moins aimé cet endroit au fil de mes voyages. Quant à Ôsaka, je n’ai jamais trop aimé cette ville donc je n’y ai jamais pensé.

Tu es correspondante spéciale pour l’Office du Tourisme de la Préfecture de Fukuoka. En quoi consiste ton job ?

En ce moment, je ne fais pas grand chose pour eux puisqu’ils sont en train de se restructurer en interne. Sinon mon rôle consiste à relayer mes articles de blog sur leur page Facebook. C’est grâce à eux si j’ai commencé mon blog anglais et japonais d’ailleurs.

Peux-tu nous parler de ton blog, « Béné no Fukuoka ! » ? Qu’y trouve-t-on ?

Beaucoup de choses ! Avant tout, je présente Fukuoka et y parle de ma vie quotidienne : visites, projets photos, etc, j’essaie de faire découvrir ma ville de façon colorée et sous plein d’angles différents. J’y parle de mes voyages à Kyûshû, principalement, puis dans le reste du Japon. Quelque soit mes articles, j’essaie d’y caser le maximum d’infos pratiques et retour d’expérience pour que mon blog soit utile aux autres.

Enfin, attention spoiler, en ce moment je suis en train de rédiger un grand guide de Fukuoka et un autre sur Kyûshû pour aider le maximum de personnes à découvrir et apprécier ma si belle région.

Quels sont les sites, réseaux et/ou chaînes Youtube que tu suis le plus ?

Je lis énormément de blogs d’étrangers au Japon car même si j’y vis, je trouve les récits fascinants et ça me fait toujours autant rêver. Tous mes blogs préférés sont sur la page liens de mon blog. En ce moment, j’aime beaucoup le blog de The brown felt hat, une australienne vivant à Fukuoka qui propose des photos magnifiques. C’est une vraie source d’inspiration.

Sinon, je suis présente sur beaucoup de forums français sur le Japon (routard, voyage forum, etc…) mais je suis désormais active surtout pour les gens souhaitant visiter Kyûshû. En gros, si vous postez une question sur Kyûshû, vous pouvez être sûr d’avoir une réponse de ma part.

Quant à YouTube, comme je ne suis pas très vidéo à la base, plutôt que de regarder chaque vidéo d’une chaîne où je suis abonnée, je suis plutôt du genre à regarder des vidéos sur des sujets qui me plaisent ou sur des choses que je voudrais expérimenter / endroits où je voudrais aller. En ce moment, je prépare mes voyages à Hokkaidô et Miyakojima donc je regarde beaucoup de vidéos sur le sujet.

Peux-tu partager avec nous ta plus belle expérience du Japon ?

Il y en a tellement ! Chaque jour, chaque excursion ou voyage apporte son lot de bons souvenirs : à Miyakojima, la personne qui a fait exprès 30km pour venir me chercher sur le coup de fil d’un ami alors qu’il ne me connaissait même pas, l’office du tourisme de Fukuoka qui m’a demandé de jouer les interprètes, louer des kimonos et me balader en ville, c’est impossible de choisir.

Quels conseils donnerais-tu à celles et ceux qui préparent un voyage au Japon ?

Bien se renseigner et surtout se faire plaisir.

Pour un premier voyage, beaucoup de gens s’en tiennent au circuit classique Tôkyô / Kyôto / Hiroshima car on les présente comme « les endroits immanquables du Japon ». Du coup, soit ils ne cherchent pas plus loin, soit ils abandonnent des endroits qu’ils auraient voulu visiter pour faire ce circuit. C’est une chose que je vois presque quotidiennement sur les forums voyages et je trouve cela tellement dommage.

Le Japon est un pays immense avec de nombreuses endroits, paysages et cultures différents, il y en a vraiment pour tous les goûts, en plus de nos jours avec tous les sites et blogs disponibles sur le net, il n’est vraiment plus difficile de trouver des informations.

5378257850_9edeb3de4c_bLa dernière question pour nous donner faim. Quelle est, selon toi, la meilleure spécialité culinaire japonaise ?

Rien de meilleur qu’un bol de riz recouvert de différents poissons crus (kaisendon en japonais) accompagné d’une soupe miso bien chaude et au goût prononcé.

Sinon en ce moment je suis accro au nattô (Note de MJ : aliment à base de haricots de soja fermentés dont l’odeur et l’aspect gluant repoussent souvent les occidentaux) : j’en mange tous les jours.

Réseaux sociaux

Vidéo

Béné no Fukuoka !

Ne passez pas à côté de la chaîne Youtube de Bénédicte qui vous permettra de sortir des sentiers battus.

Suivez Béné no Fukuoka sur...