cni-passeportsHier, nous nous sommes rendus à notre mairie munis de nos cartes d’identité, anciens passeports (puisqu’il s’agissait d’un renouvellement), timbres fiscaux de 86,00 euros (que vous pouvez commander en ligne ici),  justificatifs de domicile (originaux et photocopies), formulaire CERFA n°12100*02 à imprimer après l’avoir rempli en ligne (ou à remplir sur place), et nos photos d’identité conforme aux normes, c’est-à-dire avec des têtes de sortie de prison qu’on fait peur à tous ceux qui y jettent un oeil que si on voudrait se faire passer pour des terroristes on ne s’y prendrait pas autrement (mais pourquoi faut-il absolument faire la gueule sur les photos « officielles » ?, tout ça pour finaliser les démarches d’obtention de passeports. Rendez-vous pris, infos, scannage de documents et d’empreintes digitales prennent une petite demi-heure. Nous recevrons nos « laissez-passer » fin janvier. Ca, c’est fait !

C’est qu’avant d’entreprendre un voyage comme celui qui nous habite, il est nécessaire d’entreprendre toutes les démarches permettant l’entrée sur le territoire convoité. Comme nous resterons moins de 90 jours au Japon, seul le passeport est nécessaire, pas besoin de visa. Il est toutefois nécessaire aux bénéficiaires de cette exemption de visa de séjour temporaire de prendre en considération les points suivants :

  • Ne pas exercer d’activité rémunérée au Japon.
  • Le passeport (non biométrique accepté) doit être en cours de validité et toujours valide à la date prévue du retour.
  • Être en possession du billet de sortie du Japon lors de l’entrée sur le territoire.

À savoir que l’exemption de visa de séjour temporaire concerne :

  • les voyages touristiques
  • les transits
  • les visites à la famille et aux amis
  • les voyages d’affaires (négociations, études de marché, rencontres professionnelles etc)
  • les stages non rémunérés
  • les voyages d’études ou scolaires
  • les visite-inspections
  • les participations à des colloques ou conférences
  • les tournages de reportages journalistiques ou de documentaires destinés à être diffusé en France
  • les concours amateurs
  • le passage d’examens d’entrée à l’université
  • les démarches à effectuer en vue d’un mariage au Japon
  • les séjours pour raison médicale

Nous concernant – nous n’en sommes pas encore là (mais impatients, nous sommes !) – selon nos recherches, dans le cadre de la prévention d’actes de terrorisme, une loi en vigueur depuis le 20 Novembre 2007 impose les procédures suivantes pour l’entrée au Japon : une fois le passeport présenté, l’agent d’immigration explique la procédure, la personne qui souhaite entrer au Japon pose les index de ses deux mains sur un lecteur digital, les empreintes sont alors lues et stockées de manière éléctromagnétique, puis à l’aide d’un appareil placé au dessus du lecteur une photographie de face est prise. Ensuite l’agent du contrôle d’immigration mène un bref entretien, et le visiteur récupère son passeport.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur nos sites source :

S’il vous semble que nous avons oublié des points importants, n’hésitez pas à nous le faire savoir en commentaire. N’hésitez pas également à partager votre expérience.

Source photo : www.montpellier.fr